« Notre planète Terre est couverte à plus de 70 % par les mers et les océans, sources de richesses connues ou encore méconnues qui influencent de plus en plus notre existence. Cet environnement spectaculaire, puissant et indomptable, est trop souvent malmené.
Le changement climatique, la fonte des glaces, les pollutions… menacent tous les écosystèmes. Les populations seront directement impactées, un habitant sur deux de la planète vivant à proximité des côtes.
Préserver cet univers fascinant est essentiel : les aires marines protégées ne couvrent qu’une surface d’environ 3 %.

La connaissance des océans et le développement des technologies liées à son exploitation seront des éléments clés du développement économique mondial. Recherche et innovation doivent se nourrir d’une véritable culture sociétale partagée des côtes et des océans, de leur histoire, de leur fonctionnement et de leur biodiversité. Explorer les océans, comprendre leur fonctionnement et les changements futurs, transmettre cette connaissance et la partager avec tous sont les enjeux de demain.

La France, avec une surface de 11 millions de km² de zone économique exclusive, est la deuxième puissance maritime mondiale, après les États-Unis. Elle est présente dans tous les océans et sous toutes les latitudes, et la plupart des écosystèmes marins y sont présents. Son regard sur l’horizon océanique doit être renforcé et ainsi permettre le développement d’une société marine et maritime.

Nous pouvons être acteurs et contribuer à ce tournant du 21e siècle. Le Fonds de dotation de la Mer, créé par Océanopolis et dont j’assume la présidence aura pour objectif de soutenir et de conduire toutes activités d’intérêt général concourant par tous les moyens à la médiation des connaissances océanographiques ».

Jean-Louis Étienne